Pompe immergée, un incontournable en plomberie !

Lorsqu’une pompe est spécialement conçue pour chercher de l’eau dans le sol à une certaine profondeur, on dit d’elle, qu’elle est une pompe immergée. Son rôle est alors d’aspirer le liquide dans tous les endroits où il est quasiment impossible de recueillir le précieux nectar depuis la surface.  Elle peut donc être utile pour votre puits, de sorte à vous préserver des risques de gel, tout comme des amorçages difficiles ou encore le bruit. Grâce à ce système, vous êtes désormais à même de fournir toute une maison en eau, ou même d’assurer un arrosage automatique. Souvent accompagné d’un réservoir, qui sert à rendre stables, les fréquences de fonctionnement, ainsi que la régulation du débit et de la pression.

Les différentes parties de la pompe immergée

Trois parties distinctes composent la pompe immergée. D’abord, il y a le moteur, qui assure la transmission de la puissance nécessaire au pompage de l’eau. Ensuite vient la transmission, qui comme vous vous en doutez, se charge de transmettre la puissance générée à la zone hydraulique de la machine. Ce mécanisme assure au finish la transmission de la puissance a l’eau, afin qu’elle soit aspirée, soit refoulée. Grâce à un pareil dispositif, vous pouvez alors essentiellement pomper de l’eau dans un sous-sol inondé, même s’il existe différents modèles de pompes immergées, réservées pour des usages très divers et variés.

Les usages de la pompe immergée

Entièrement plongée dans le fluide à pomper, la pompe immergée se trouve sous le niveau du liquide et le pompe à la fréquence et la hauteur souhaités, au vu de l’actionneur et de la puissance qu’il génère. Souvent équipés d’un interrupteur, qui dépend d’un flotteur, la pompe immergée est le plus souvent électrique ou encore électromécanique. Le flotteur permet à la pompe de fonctionner automatiquement dès que le niveau de l’eau le nécessite. Aussi a-t-il la possibilité d’arrêter la pompe, dès que le liquide a fini d’être pompé, pour que la pompe ne travaille point à sec. Outre les usages conventionnels comme la pompe de l’eau de pluie, d’un sous-sol inondé ou encore la vidange d’une fosse septique, la pompe immergée peut aussi être employée pour abaisser la nappe phréatique et permettre aussi d’enlever ou d’altérer des eaux usées. Il existe aussi la pompe immergée en plastique, qui peut se charger de faire circuler ou de renouveler l’eau dans les aquariums, les étangs et les fontaines.

Les types de pompes immergés

Plusieurs modèles de pompes immergées existent. On peut par exemple citer le modèle de pompe immergée plane, pratique pour un niveau d’eau peu élevé, qu’elle aspire par le bas. Elle arrive à pomper l’eau au plus près, grâce à son entrée qui se situe le plus souvent à quelques millimètres du sol. Il existe aussi la pompe immergée à haute pression, qui elle dispose de bien plus de robustesse et de puissance qu’une pompe ordinaire. Souvent employé comme nettoyeur haut pression ou comme pompe d’irrigation, la pompe haute pression se distingue également des pompes réservées à la pompe d’eau potable ou usée. La pompe immergée pour eaux propres existe aussi, pour s’occuper de puiser de l’eau potable, à des fins entre autres domestiques. L’espace, de dispositif de connexion ou encore le calcul de la hauteur et de profondeur d’aspiration, sont autant de paramètres à prendre en compte avant de passer à l’achat de la pompe immergée qui vous convient, afin d’en recueillir une pleine jouissance.